L’essentiel de ces formations

            

  • Vous comprendrez comment les patients très âgés, ou atteints d’Alzheimer ou d’autres démences fonctionnent  sur un registre émotionnel
  • vous saurez y répondre en trouvant la juste distance
  • Vous comprendrez le risque de maltraitance involontaire lié à l’ignorance de ces messages

 

Cette formation est dans l’esprit et la continuité des  recommandations de la Direction Générale de la Santé intitulées   Alzheimer, l’éthique en questions :

Extrait, page 51 de cette Recommandation  officielle :

  • « Le mode d’expression à un stade évolué de la maladie est principalement non verbal, sur le registre émotionnel « 
  • « En communication non verbale le soignant s’adresse au patient en utilisant sa voix (rythme, tonalité), la position de son corps (attitude, gestes, mouvements), le regard et le toucher. » (…)

Cette Recommandation de la DGS de 2007 a été co-écrite avec France Alzheimer et l’Association Francophone des Droits de l’Homme Agé. Elle est intégralement disponible sur internet en cliquant ici.

Le Professeur François Blanchard  qui pilota de 2003 à 2007 le groupe de travail qui a abouti à cette Recommandation, a bien voulu attester que mes formations étaient dans la continuité et l’esprit de ce travail.

Il était professeur de santé publique au CHRU de Reims, chef de service, et Francois Blanchard

Président de l’Association Francophone pour les Droits de l’Homme Âgé.

 

Haut de page

Publicités

Des outils pour prendre soin de la personne âgée fragilisée, de ses soignants et de ses proches

%d blogueurs aiment cette page :