Le deuxième de la série de beaux petits films sur la personne atteinte d’Alzheimer

Une série de beaux petits films de quelques minutes. Des commentaires éclairants et sensibles de plusieurs spécialistes.

 

Dans ce second film le professeur Carteau, gériatre à Toulon, nous donne le message essentiel : le malade est toujours une personne.

Si nous en faisons un objet, c’est terrible. La maladie d’Alzheimer pourrait nous amener à croire à la disparition de l’humain…Mais l’humain est toujours là ! il reste toujours en lui la capacité à ressentir l’empathie du soignant.

Lui dire « tu es toujours digne de vivre », par notre regard bienveillant et à l’écoute, par nos gestes…

L’Alzheimer, c’est quelqu’un qui n’a plus de devoirs, qui n’a plus que des droits. Cliquez ici pour ce second film

Ici un lien vers le premier film.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s