D-Day : un vétéran s’échappe de sa maison de retraite pour assister aux cérémonies de commémoration du Débarquement

Un article de Planet.fr
Publié par Stéphanie Thibault le Samedi 07 Juin 2014

Bernard Jordan, le vétéran évadé
Bernard Jordan, le vétéran évadé

 

Mon commentaire :

   Au nom de quoi le personnel se permet-il de lui interdire de sortir ? Au nom de quelle « sécurité » ? C’est là tout le débat éthique. Protéger oui, mais de quoi ? du plaisir de vivre ? de commémorer sa mission de vie, que pour rien au monde il ne manquerait ?

Peu de pensionnaires ont la force morale et physique de s’évader de leur maison de retraite . Beaucoup en auraient la volonté. Les soignants de bonne volonté doivent s’interroger : les vieux, même malades d’Alzheimer, ne fuguent pas : ils ont quelque chose à faire dehors. Une mission à remplir.

Alors bien sûr, s’il s’agit d’une personne désorientée, vous n’allez pas la laisser sortir. Mais vous allez l’accompagner par la parole, lui demander avec bienveillance où elle va et ce qu’elle va faire d’important. Il ou elle vous parlera de ses enfants qu’il faut aller chercher à l’école, ou de ses parents dont il faut s’occuper. Accompagnez son émotion. Respectez sa mission de vie.

 

(Cliquez ici pour l’article original)

Alors que le personnel soignant de sa maison de retraite lui avait interdit de s’y rendre, Bernard Jordan, un vétéran de la Royal Navy s’est échappé de son établissement pour se rendre à Ouistreham et assister aux commémorations du Débarquement avec ses anciens camarades.

 

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s