Histoires de vie dans une maison de retraite des Landes

Une qualité d'écoute et de contact, c'est un don, mais ça s'apprend. C'est professionnel.
Une qualité d’écoute et de contact, c’est un don, mais ça s’apprend. C’est professionnel.

Une vieille dame indigne en maison de retraite

Visite à Maman, avec son petit-fils. Nous l’emmenons comme chaque fois passer quelques jours dans sa maison, à quelques encâblures de sa maison de retraite. Aujourd’hui elle est très en forme et nous fait rire avec des anecdotes sur les soignants :

« Je les ai choquées en disant que je suis contre la prison… » 

« – Comment ?! Vous êtes contre la prison ? Mais alors, ils peuvent tout faire, violer des enfants, les assassiner !… »

Commentaire de Maman : « Comme si j’étais pour qu’on viole les enfants … » Soupir…

Suite de l’histoire, un peu plus tard : « Il y en a une qui m’a dit qu’elle était une pure landaise… »

« – Une pure landaise ? s’écrie ma mère ! et ça existe, ça ? »

« – Je l’ai vexée, la jeune dame. Elle était toute rouge. »

 

 

Des outils pour partager
« Moi je suis mélangée de partout, continue ma mère. Un de mes grand-père était d’ici… mon autre grand-père était de B…( le village à côté)…mais leurs parents venaient de bien plus bas…Mon père était basané, il avait l’air d’un arabe…une pure landaise ?? C’est quoi ? »

Vieille dame indigne, elle a encore de la ressource. Parfois on doute qu’elle ait un Alzheimer depuis cinq ans.

Une histoire de sa vie, qu’elle venait justement de raconter aux aides-soignantes :

Quand son premier fils avait un an (elle en avait alors à peine vingt-cinq), un homme s’était brusquement introduit chez elle, la menaçant avec un pistolet, exigeant de l’argent. Elle allait lui en donner quand l’homme s’est introduit dans la chambre où dormait le bébé. Là, elle a vu rouge, s’est rebiffée et a fichu dehors l’intrus qui menaçait la vie de son gosse. Il a fichu le camp par l’escalier sans demander son reste, et a été arrêté peu après.

Le gars sortait de prison. Ma mère est ensuite convoquée au commissariat, on lui demande de porter plainte. Elle refuse, elle ne veut pas le renvoyer en prison. « Je suis contre la prison », ajoute-t-elle.

– Comment, contre la prison ?! Alors vous êtes pour les violeurs d’enfants !

Scène quotidienne…

C’est difficile de mettre ses opinions dans sa poche en écoutant une vieille dame indigne…

Vieille dame indigne !
Vieille dame indigne !

Et si on se contentait de partager juste son émotion, de l’accueillir ? Cette émotion, des dizaines d’années plus tard, remonte à la surface…après son acte courageux, instinctif,  elle avait fait une dépression par la suite…

Aujourd’hui, elle a besoin d’exprimer ça, ça revient…alors gare aux « pures landaises » (ou pures auvergnates ou quoi que ce soit de pur qui ne veut pas entendre l’autre…) elles se prennent les remarques de maman en retour…

Mais quand elle n’aura plus cette répartie…quand elle n’aura plus les mots mais qu’elle aura toujours ses émotions…

Espérons qu’alors, ces jeunes femmes auront été formées à l’écoute…

C’est si simple l’écoute au fond.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s